Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie? … Dans le coin du Bitcoin



On dit d’une monnaie que c’est une crypto-monnaie quand :

  • c’est une monnaie virtuelle, il n’y a pas d’émission de pièces ou de billets. On ne peut pas payer ni par chèque, ni par carte bancaire
  • elle n’est régulée par aucune autorité financière classique. Elle permet d’outrepasser le système bancaire
  • sa valeur n’est indexée par aucune devise classique (le cours de l’or ou du dollar). Elle fluctue en fonction de l’offre et de la demande et au nombre de jetons en circulation
3 crypto-monnaies ; de gauche à droite, le Bitcoin, la Libra (Facebook) et l’Ethereum

Il est possible de se créer un portefeuille de crypto-monnaie en échange de monnaie traditionnelle, au cours en vigueur. Vous pouvez vendre quelque chose et demander le règlement en crypto-monnaie.

Toutes les transactions monétaires sont inscrites dans un grand fichier. Nombre d’utilisateurs ont installé un logiciel spécifique sur lequel est noté (dans le grand fichier), vérifié et validé chaque transaction. C’est la Blockchain.

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans serveur central de contrôle.
C’est en 2008 qu’apparaît la première blockchain avec le bitcoin. Cette monnaie est développée par un inconnu agissant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto.

Comme les autres monnaies, la crypto-monnaie sert à acheter des biens ou des services surtout pas Internet. Mais, elle est surtout un placement au grand potentiel de rendement. A ses débuts, en 2008, le Bitcoin avait une valeur de 0,00071€ et aujourd’hui, elle dépasse les 7 700€.

Il y a deux types d’usage :

  • les utilisateurs
  • les mineurs ; on parle de minage de monnaie

Un utilisateur de crypto-monnaie, qui émet une transaction, signe cryptographiquement avec une clé (clé privée) qui atteste qu’il est bien à l’origine de la transaction. La transaction est validée par les autres ordinateurs au moyen d’une autre clé (clé publique). C’est ce qu’on appelle le « peer to peer » (pair à pair). Plusieurs ordinateurs sont capables d’échanger via Internet sans passer par une entité centralisée. A ce titre, tout le monde est serveur et tout le monde est client.

Un mineur est le propriétaire d’un ordinateur qui sert à sécuriser la Blockchain. Ainsi, lorsqu’une transaction est réalisée, l’ordinateur de l’utilisateur correspond avec celui des mineurs qui vérifie la validité de la ou des transaction(s). Ensuite, les mineurs regroupent les transactions en bloc et les transmettent à tous les ordinateurs qui détiennent le grand fichier des transactions.

Ainsi, tous (utilisateurs et mineurs) peuvent voir les transactions réalisées. La rémunération générée par la Blockchain de ces ordinateurs (ce qu’on appelle le « minage ») est faite en crypto-monnaie.

C’est presque impossible de contourner le système pour s’enrichir. Il faudrait afficher une puissance de calcul supérieure à celle de tous les mineurs réunis. Comme la Blockchain rémunère les mineurs, ils sont très nombreux.

Par conséquent, plus la puissance de calcul de l’ordinateur d’un mineur est élevée, plus il est capable de traiter d’éléments de la Blockchain, plus sa rémunération augmente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Boulanger Jean Informatique
Versailles & Le Chesnay